En cette période de renouvellement politique et à l’approche des JO de 2024, l’Agence pour l’Education par le Sport porte une nouvelle vision de l’éducation et de l’insertion par le sport à travers 10 propositions majeures.

L’APELS compte faire du sport un grand projet éducatif et une priorité des politiques sportives et publiques des territoires à la faveur des citoyens pour contribuer à résoudre les problèmes de société liés à l’insertion des jeunes, à l’éducation et au vivre-ensemble.

AXE 1

LE SPORT POUR UN RECRUTEMENT INNOVANT ET SOCIAL

PROPOSITION 1

En s’appuyant sur les clubs sportifs, détecter et former pour les entreprises les
nouveaux profils à fort potentiel répondant aux mutations du marché.

Objectif : Insérer dans l’entreprise 5000 jeunes talents en 4 ans issus de la diversité.
Financement : 7 000 euros par recrutement d’un jeune.
Mise en place : Lancement de la 1ere promotion en 2015 avec le groupe LCL.
Partenaires potentiels : Entreprises, collectivités locales, régions.

PROPOSITION 2

Créer un label « Entreprise Citoyenne par le Sport » qui distingue et promeut les
entreprises responsables et innovantes dans leur recrutement.

Objectif : 50 entreprises labellisées par an.
Financement : 350 000 euros par an pour l’animation et la promotion du Label.
Mise en place : Expérimentation avec le Crédit Agricole Normandie-Seine en juin 2017.
Partenaires potentiels : Entreprises et réseaux d’entreprises.

PROPOSITION 3

Créer de nouveaux métiers d’éducateurs médiateurs, lancement d’un grand
programme de services civiques ambassadeurs de l’éducation par le sport et
d’accompagnants des jeunes vers le monde du travail.

Objectifs : a) 2 500 emplois d’éducateurs médiateurs,
b) 2 000 ambassadeurs en service civique,
c) 2 500 emplois accompagnés tels que professeurs d’EPS, cadres
techniques fédéraux ou agents des collectivités.

Financement : a) 45 000 euros par médiateur,
b) 4 000 euros par ambassadeur,
c) 5 000 euros par emploi accompagné.

Mise en place : Lancement de l’expérimentation en juin 2017.

Partenaires potentiels : a) Villes et collectivités locales,
b) Service Civique et Unis-Cité,
c) Éducation Nationale.

AXE 2

LE SPORT COMME LEVIER DE RÉUSSITE ÉDUCATIVE

PROPOSITION 4

Accompagner les projets sportifs et éducatifs dans les collèges et lycées pro pour lutter contre le décrochage scolaire.

Objectif : 500 projets de collèges et lycées pro en REP/REP + accompagnés en 4 ans.
Financement : 7 000 euros par projet.
Mise en place : Expérimentation depuis septembre 2016 dans 8 rectorats et 30
établissements.
Partenaires potentiels : Éducation nationale, entreprises.

PROPOSITION 5

Créer un programme destiné à encourager les jeunes filles à poursuivre le sport à
l’adolescence.

Objectif: 5 000 jeunes filles intégrées dans un programme d’actions sur 100 villes
en France.
Financement : 50 000 euros par promotion de 50 jeunes.
Mise en place : Expérimentation en septembre 2016.
Partenaires privés : Collectivités locales, entreprises.

AXE 3

LE SPORT COMME OUTIL D’INSERTION POUR LES VILLES ET LES CLUBS

PROPOSITION 6

Accompagner les collectivités en structurant un écosystème local d’entreprises et
d’associations.

Objectif : 50 villes accompagnées par an.
Financement : 40 000 euros par « ville plateforme ».
Mise en place : Programme développé depuis 1996.
Partenaires potentiels : Collectivités locales.

PROPOSITION 7

Créer un nouveau métier de directeur de club d’éducation par le sport.

Objectif : Former 100 directeurs par an.
Financement : 8 000 euros par formation pilote.
Mise en place : Lancement de l’expérimentation en septembre 2017.
Partenaires potentiels : État, régions.

AXE 4

LE SPORT POUR FAIRE DES ACTEURS EN PLACE DES ENTREPRENEURS SOCIAUX

CAPABLES DE DÉMULTIPLIER LES PROJETS D’INNOVATIONS.

PROPOSITION 8

Accompagner le développement des projets sportifs à fort impact social.

Objectif : 100 projets incubés par an.
Financement : 20 000 euros par an.
Mise en place : Expérimentation en septembre 2017.
Partenaires potentiels : Entreprises, régions.

PROPOSITION 9

Créer un « Fonds pour la réussite par le sport » pour coordonner ces 10 propositions comme un projet global.

Objectif : Dotation publique ou privée de 5 millions d’euros.
Financement : 5% pour le fonctionnement.
Mise en place : Lancement en juin 2017.
Partenaires potentiels : Entreprises, réseaux d’entreprises, particuliers.

PROPOSITION 10

Permettre aux jeunes une sortie positive des centres d’éducation renforcés en
utilisant le sport comme un outil d’épanouissement personnel.

Objectif : 200 jeunes.
Coût : 20 000 euros par jeune accompagné.
Mise en place : Expérimentation en septembre 2017.
Partenaires potentiels : État, collectivités locales.